Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Logement

  • Commission intercommunale d'accessibilité

    Madame Loire, maire de Saint-Léonard, présidait pour la première fois cette commission. Nous espérons que la durée affectée à cette réunion (2 heures par an pour traiter de l'accessibilité de 22 communes) n'est pas représentative de l'importance accordée par nos élus à la problématique du handicap!

    Elle nous permet en tout cas de prendre connaissance des réalisations et projets des municipalités, d'exprimer nos observations et propositions, et de planifier avec les collectivités des rencontres pour approfondir les dossiers qui ne sont évidemment que survolés dans ces réunions. Nous avons ainsi confirmé nos réactions suite aux réunions préparatoires reprises dans ce blog (mairie de Boulogne, CAB transport, CAB logement) et pris rendez-vous avec d'autres collectivités.

    Nous déplorons le recul très fort de la CAB en ce qui concerne nos revendications sur le maintien du taux de 100% des logements accessibles dans les programmes neufs de logements sociaux, malgré la position sans ambiguïté de madame Hingrez lors de la précédente CIA.

  • Commission technique de révision du plan local d'urbanisme intercommunal

    Nous avons pour la première fois été invités le 20/11/2020 à participer à une réunion du comité d'évaluation du volet Habitat du Plan Local d'Urbanisme Intercommunal, signé en 2017. Cette réunion nous a permis de constater que le mot Handicap n'est pas cité dans le volet relatif au logement social, et que l'accessibilité n'y figure qu'en terme d'adaptation du logement au vieillissement des occupants. Nous constatons cependant que les services de la CAB se sont saisis du dossier depuis notre demande de prise en charge du volet Habitat par la Commission Intercommunale d'Accessibilité, et pouvons présenter notre analyse de la situation et nos arguments relatifs aux problèmes rencontrés par les personnes recherchant un logement social adapté à leur handicap.

    Nous avons par contre noté que les bailleurs sociaux souhaitent évidemment bénéficier des largesses de la loi Elan pour ne construite des programmes accessibles à 20%, alors que la PLUI de 2017 était construit sur la base de 100% de logements accessibles ; un recul que nous ne cesserons pas de contester et pour lequel nous espérons l'appui des élus.