Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

GLOBE HANDICAPS

  • Commission intercommunale d'accessibilité

    Madame Loire, maire de Saint-Léonard, présidait pour la première fois cette commission. Nous espérons que la durée affectée à cette réunion (2 heures par an pour traiter de l'accessibilité de 22 communes) n'est pas représentative de l'importance accordée par nos élus à la problématique du handicap!

    Elle nous permet en tout cas de prendre connaissance des réalisations et projets des municipalités, d'exprimer nos observations et propositions, et de planifier avec les collectivités des rencontres pour approfondir les dossiers qui ne sont évidemment que survolés dans ces réunions. Nous avons ainsi confirmé nos réactions suite aux réunions préparatoires reprises dans ce blog (mairie de Boulogne, CAB transport, CAB logement) et pris rendez-vous avec d'autres collectivités.

    Nous déplorons le recul très fort de la CAB en ce qui concerne nos revendications sur le maintien du taux de 100% des logements accessibles dans les programmes neufs de logements sociaux, malgré la position sans ambiguïté de madame Hingrez lors de la précédente CIA.

  • Rencontres avec la mairie de Boulogne

    Nous avons rencontré à deux reprises (21 Octobre et 26 Novembre) des élus de la ville de Boulogne (Madame Wasselin, Messieurs Suslamare et Dhueme) et des représentants des services (Madame Barloy, Messieurs Fayeulle et Accou) d'une part pour une prise de contact, et d'autre part pour la présentation par chaque participant de ses préoccupations et ambitions en matière d'inclusion des personnes en situation de handicap.

    Ces discussions se sont déroulées dans un climat constructif et d'écoute ; les services techniques ont présenté en toute transparence l'avancement de la mise en accessibilité du patrimoine municipal, qui présente néanmoins un retard significatif par rapport aux prévisions de l'ADAP de 2015. Nous comprenons ce retard pour une partie des bâtiments comme le château-musée. La mairie nous indique avoir passé trois contrats cadre de maîtrise d'oeuvre afin d'accélérer certains chantiers.

    La mairie nous a présenté les travaux d'amélioration de la voirie et des circulations pour les piétons ; avancées que nous reconnaissons volontiers, tout en étant très réservés sur la disparition des passages protégés par des feux de circulation au profit de ronds-points destinés à fluidifier le trafic des voitures ; nous serons convoqués pour une démonstration in situ de la validité des choix effectués, et pour identification des améliorations à apporter pour le réglage de la temporisation de certains feux. De même, nous déplorons que ces investissements coûteux soient réduits à néant par le stationnement insuffisamment réprimé sur les trottoirs ou abaissements de trottoirs devant les passages protégés.

    La mairie nous a présenté sont projet d'acquisition d'un fauteuil monte-escaliers partagé permettant l'accès aux ERP inaccessibles à cause d'une marche importante ; cela peut constituer une pierre à l'édifice de la mise en accessibilité de la ville, mais ne doit pas dispenser les commerçants d'obtenir préalablement la validation de la préfecture sur la dérogation de mise en accessibilité !

    Nous avons présenté notre projet d'élaboration en lien avec la mairie d'un guide sur l'accessibilité de la ville, sur le modèle de celui rédigé par la Communauté urbaine de Dunkerque ; notre proposition semble accueillie favorablement ; mais reste à transformer l'essai, car si l'objectif est de valoriser les commerces et ERP accessibles, nous avons besoin de l'appui de la municipalité pour tenir cet objectif !

  • Accessibilité du réseau de bus

    Le 23/11/2020, nous avons rencontré monsieur Fourcroy, vice Président de la CAB en charge des transports, les services de la CAB et Marineo pour faire un point sur la mise en accessibilité des arrêts de bus et du parc de véhicules. Alors que nous saluions jusqu'à présent les ambitions et la déclinaison du schéma directeur d'accessibilité du réseau de transports urbains du Boulonnais, nous nous élevons contre la stagnation de la mise en accessibilité des arrêts, qui n'a progressé que de manière marginale depuis la révision du SDAP en 2017. Dans le même temps, nous constatons une accélération de la création de voies cyclables ; nous craignons fortement l'abandon non avoué des ambitions en matière d'accessibilité et l'application en terme budgétaire du principe des vases communiquants. 
    Grâce au renouvellement continu des bus, nous sommes optimistes sur l'ambition affichée d'un parc de bus totalement accessible en 2023.