Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Revue de presse

  • Nos efforts ont payé

    LaVoixDuNord.jpg

    La Voix du Nord, édition Calais du 24/09/2020

     

     

     

     

    Après plus de deux ans et demi d'efforts, une commission accessibilité va enfin être mise en place à Calais.

    (Cliquez sur l'image pour lire l'article)

    ARTICLEVDN.jpg

    Hélas, il a fallu pour cela que le sujet fasse l'objet d'articles de presse acides, relayés sur ce site, et devienne un thème pivot de la campagne des municipales. La tâche sera encore plus difficile dans ce contexte pour que les représentants des personnes en situation de handicap puissent exprimer leur avis et faire progresser l'accessibilité de la ville (voirie, établissements recevant du public privés et publics, transport, logement).

     

  • Assemblée Générale du 16/09/2020

    logo_2846.jpg

    Comme suite à notre assemblée générale du 16 septembre, le journaliste qui a assisté à la réunion a fait paraître dans l'édition du 23 septembre le bilan suivant de nos actions principales. Cliquez sur l'image de l'article pour accéder à un texte lisible, et n'hésitez pas à l'agrandir par la loupe encadrant le symbole + !

    20200923SemaineDansLeBoulonnais.gif

    En outre, il nous cite également à deux reprises dans le même journal ; d'une part dans l'article relatif aux travaux du thêatre municipal et ses architectes, d'autre part en brève.

    Nous espérons que ces articles sont de bon augure dans les discussions à venir avec les décideurs concernant la promotion des commerçants et gestionnaires d'ERP qui ont fait l'effort d'améliorer l'accessibilité de leur établissement !

     

     

     

     

     

     

  • Plateforme Gardons le lien

    LaVoixDuNord.jpg

    Confinement et Covid-19: les personnes handicapées vouées à l’isolement

     

    Quels impacts ont l’épidémie et le confinement sur les personnes en situation de handicap ?

    Olga Meurisse, directrice territoriale Nord-Pas-de-Calais  : « Leur quotidien est très compliqué avec le risque d’aggravation de l’isolement social… Depuis la mise en place de la plateforme «Gardons le lien», nous recevons beaucoup d’appels pour des besoins très variés : achats de première nécessité, gestes de la vie courante. Le nombre d’aide humaine a fortement diminué quand il n’est totalement pas supprimé. »

    Parviennent-elles à se protéger ?

    O. M.  : « Le problème majeur pour les personnes en situation de handicap réside dans le fait qu’il est impossible de respecter les gestes barrières, de tousser dans son coude, de se laver les mains, de maintenir un mètre de distance, d’autant que les protections (masques, blouses…) ne sont disponibles que pour les soignants. Imaginez une personne qui doit faire appel à une tierce personne pour tous les gestes de la vie quotidienne. Heureusement, peu à peu les choses évoluent, par exemple les particuliers employeurs peuvent désormais récupérer des masques en pharmacie en présentant leur reçu fiscal. Toutefois, le problème demeure pour les aidants familiaux qui sont les oubliés du système avec le stress permanent de contaminer leur proche aidé. »

    Quid du suivi médical ?

    O.M.  : « La plupart subissent une suspension des séances de kiné et cela les perturbe beaucoup car elles craignent de perdre leur agilité musculaire, leur autonomie… Tous les rendez-vous médicaux sont reportés sans maîtrise du délai… Nous percevons fortement, grâce à notre ligne d’écoute, beaucoup d’anxiété face à cette période si particulière »

    Que proposez-vous à travers votre plateforme d’écoute ?

    O.M.  : « Cette plateforme offre la possibilité de garder le lien avec notre réseau. Elle permet aux adhérents, aux usagers des établissements qui ont choisi d’être confinés chez eux mais aussi à toute personne en situation de handicap, aux aidants, aux familles… d’être écoutés, de trouver des solutions, de parler à quelqu’un pour briser la solitude, de se distraire, de faire une activité ou de dédramatiser la situation de confinement. En outre, nous montons une convention pour que la plateforme soit accessible aux personnes sourdes ou malentendantes… Lorsque nos écoutants décèlent la nécessité de relayer la demande pour une réponse plus spécifique, ils s’appuient sur nos référents territoriaux. Un réseau interne APF France handicap d’assistant.e.s sociales.aux, psychologues, ergothérapeutes est aussi mobilisé ».

     

    Plateforme « Gardons le lien », 03 62 02 90 10.