Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voirie - Page 5

  • Quel gâchis...

    Il y a déjà quelques mois, la mairie de Boulogne a publié sur son site la carte des emplacements réservés de Boulogne sur Mer. Une excellente mesure, que nous avions réclamée, la précédente mise à jour de cette carte datant de 2011 ; cette publication aurait d'ailleurs mérité d'avantage de publicité.

    Extrait de la carte des places réservées, copié depuis le site de la ville de Boulogne

    Pour que cet outil soit vraiment une référence, nous avons testé la quasi totalité des places répertoriées et diffusé nos remarques à la mairie dès le mois de mars .... en vain (ce lien vous permet d'atteindre notre synthèse). Nous avons ainsi signalé des places fantômes (sur le parking Lumière, en centre-ville, sur le quai Gambetta et devant Nausicaa, ....), des places non accessibles à certains véhicules aménagés (restriction de hauteur), des places non repérées in-situ, mais aussi en zone résidentielle des places réservées non repérées sur le plan.

    Huit mois après : RIEN. Malgré nos relances régulières, aucun accusé de réception de notre envoi, aucune demande d'éclaircissement de nos remarques, aucune correction des erreurs.

    Quel gâchis, alors que l'essentiel du travail était fait !

     

  • C'est comme ça....

    P_20181105_095332_1.jpg

    L'infrastructure de la voirie s'améliore d'année en année en terme d'accessibilité, et nous l'apprécions.

    20180612172542.jpg

    Mais à quoi bon investir ? Tolérer les incivilités qui réduisent à néant les efforts faits, comme c'est le cas, c'est les encourager !

    P_20171215_103935.jpg

    Nous demandons la tolérance zéro pour ces infractions (stationnement sur les abaissements de trottoir, stationnement sur les trottoirs non aménagés à cet effet, stationnement sur les cheminements de piétons, stationnement abusif sur des places réservées, ...).

     

  • Accessibilité du thêatre Monsigny

    Photo montrant la façade du thêatre de Boulogne, une voiture garée bloquant l'accès à la rampe destinée aux personnes à mobilité réduite

    Madame Barloy, de la mairie de Boulogne sur Mer, nous a organisé une rencontre avec le cabinet d'architectes Simon & Capucine, en charge de la première phase de rénovation du thêatre.

    En terme d'accessibilité, ces travaux vont concerner l'accès au bâtiment (le projet présenté prévoit l'accès par le devant du théâtre), l'aménagement des circulations et la création d'une toilette accessible.

    Le parterre (sol en pente) et le guichet (non accessible aux personnes en fauteuil) ne seront pas modifiés dans cette phase de travaux.

    Nous avons émis quelques remarques concernant le placement des personnes en fauteuil à proximité de leur famille, qui ne peut être envisagé que dans une seconde phase de travaux, dans des loges situées dans les étages. Ces étages seront desservis par ascenseur - nous espérons que le REX des problèmes des ascenseurs de la mairie et de la cathédrale sera pris en compte. La protection pare-chute en haut de la rampe d'accès, en creux et non en saillie,  permet d'éviter aux personnes valides de trébucher ; par contre, elle ne sert que d'avertisseur pour les personnes en fauteuil électrique à roues épaisses, mais en aucun cas de bloquer une chute éventuelle.

    L'interface avec la voirie mérite d'être creusé (une place de stationnement réservé a été supprimée rue Faidherbe, une autre rue Félix Adam) ; la place de stationnement réservé du théâtre n'est pas repérée par un panneau et est quasiment toujours occupée, la liaison avec des places de stationnement plus lointaines imposait (dans la configuration actuelle en tout cas) d'emprunter une rue pavée qui pose problème aux personnes en fauteuil - les trottoirs sont totalement inaccessibles. En outre, l'accès à la rampe est bloqué par les personnes utilisant la place réservée.

    Nous avons apprécié ce moment d'échange, qui permet aux personnes concernées d'exprimer directement les difficultés qu'elles doivent surmonter, et espérons qu'il y en aura d'autres. Nous souhaiterions pouvoir expérimenter les solutions mises en oeuvre au théâtre avant la fin officielle du chantier, fin juin 2019.